Pendant que des Jds célèbrent la fin de mandat de la présidente de la section de Casablanca , Les anciens jds de Rabat discutaient de la vie, de la famille et des projets de développement autour d’un dîner.

Au même moment , le président national roule sur son vélo avalant des kilomètres de Tanger a Dakhla a Guergarate , semant ainsi sur son chemin les graines pour une nouvelle génération d’entrepreneurs socialement responsables.

Quelques part à Agadir, d’autres jds ayant organisé magistralement un accueil chaleureux, professionnel et humain pour la grande course de l’entrepreneur.

A Marrakech, les jds discutaient éducation et entreprise audacieuse. A Essaouira , une Nouvelle génération de jeunes habités par
l’esprit d’entreprendre et par l’amour pour notre pays se sont réunis autour des valeurs du CJD.

A Jadida, les jds se sont mobilisés pour être au service de la jeunesse et de l’université, sans oublier le couscous exceptionnel qu’ils servent avec le cœur .

A Tanger, une nouvelle dynamique autour
d’une présidente engagée a faire de cette section de Tanger une belle vitrine pour les lendemains meilleurs.

Les past présidents sont aussi et toujours dans cette dynamique travaillant sur le nouveau model de développement. Les past membres , toujours au rendez vous , maintenant comme au premier jour, leurs cœurs vibrent quand ils entendent ou lisent le mot CJD. D’ailleurs le C du CJD est bel et bien le cœur central de la convergence de tous.

A chacun sa dynamique , à chacun presque sa version du cjd. Les valeurs qui nous unissent sont les mêmes , leurs expressions dans nos actions sont le reflet et la richesse de notre diversité dans notre unité.

J’ai compris au fil des années que notre engagement est pluriel et multiforme.

De là où il est , chacun voit une partie du puzzle croyant qu’elle est la vérité absolue et totale . Je me rends compte que , quand on fait la somme de tout ces engagements variés , que
Le cjd est bien vivant et que sa dynamique est toujours présente.

Elle change d’intensité, d’intelligence, de rythme , de fréquence et de portée mais elle est toujours là.

Il arrive parfois que certaines singularités ou individualités gênent ou dérangent par un comportement, une attitude , une posture ou un avis , compris ou incompris . Le plus beau dans cette dynamique est que tout cela finit par embellir cette dynamique plurielle, l’enrichie et la rend encore plus solide.

Parfois , il arrive que le collectif disparaît laissant émerger des individualités, lesquelles replongent ensemble dans le collectif basé sur ce socle des valeurs indéfectibles.

On entend parfois , ici ou là , que le CJD ne ressemble plus à ce qu’il était ou à ce que moi ou les autres ont connu.

C’est bien cela qu’il faut célébrer et chercher à perpétuer : Le changement positif, synonyme de vie et de naissance.

Le cjd se réinvente, se perd parfois , se cherche toujours et se retrouve sûrement a chaque fois.

Le CJD est plus que résilient, il est antifragile , se renforçant a chaque fois et avec chaque mandat.

Le CJD , Tantôt ultra-ouvert, tantôt méga-fermé. Entre les deux, la vie circule au CJD, l’ambiance change de couleur mais avec toujours la même ferveur et la même ardeur , la bienveillance étant de mise, la solidarité avec et pour tous, le respect inter membre est le résultat de cette valeur centrale de respect pour la dignité humaine , et bien entendu, la citoyenneté socle unificateur pour une action juste continue durable aimante ,généreuse, heureuse et transformatrice.

Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde, disait Ghandi et répétait Jamal , et acceptons que le CJD se réinvente sous nos yeux au point de ne plus le reconnaître parfois , et être témoin de la naissance d’une nouvelle version du cjd , une nouvelle génération de JDs Porteur de sens et d’espoir , pour un nouveau model de développement humain , social , économique à l’échelle du pays et du monde.

Souriez , vous êtes aimés.
En vous souhaitant un excellent été et de tres belles vacances.

Hassan Alias souriez…